Indemnitederuptureconventionnelle.com » Indemnite » Rupture conventionnelle 2018 : Quelles sont les nouveautés ?

Rupture conventionnelle 2018 : Quelles sont les nouveautés ?

Si vous souhaitez quitter votre emploi, la rupture de convention est sans doute, la meilleure alternative Elle vous permet de recevoir une indemnité, et de pouvoir accéder au droit au chômage. Du coup, mesdames, et messieurs, si votre entreprise ne vous convient plus, pensez aux nombreux avantages, ainsi qu’aux nouvelles modifications, qui vous seront très bénéfiques. Quels sont les avantages d’une rupture de convention ? Et qu’elles sont justement, ces nouvelles modifications de 2018 ? La rédaction vous explique tout aujourd’hui, pour vous accompagner, au mieux, dans votre rupture de contrat.

Pourquoi la rupture conventionnelle est-elle si avantageuse ?

Pourquoi tant de gens se tournent aujourd’hui vers cette méthode là ?

Tout simplement, parce que la rupture conventionnelle, est la formule qui vous offre tous les avantages d’un licenciement, sans pour autant vous sanctionner, comme le ferait une rupture volontaire de contrat. Une rupture de convention, c’est donc :

  • Une rapidité de fin de contrat : Vous mettez fin à votre CDI très rapidement, avec une rupture de convention, cela peut se faire dans le mois.
  • Une manière simple d’avoir droit à une indemnité : En choisissant une rupture de convention, vous êtes sûr de ne pas vous retrouver avec les poches vides.
  • Sans rancune : : La rupture de convention vous donne cet avantage, de quitter sur de bons termes votre entreprise, avec un contrat à l’amiable.
  • Votre allocation chômage est assurée : Sûrement le plus gros avantage. Une rupture conventionnelle, c’est également une des clés qui ouvrent le droit d’inscription au chômage.

Il existe tout de même certaines conditions, la plus importante étant que les deux parties doivent être tout à fait d’accord sur les termes. L’indemnité peut être négociée librement, mais ne pourra pas dépasser une certaine somme.

Il faut également savoir, que les employés n’ont aucun droit d’exiger, une rupture de convention. Leur employeur est libre de refuser, et dans ces cas, il ne vous reste pas d’autres solutions que de démissionner.

Quelles sont les petites modifications en 2018 ?

Quelques petits changements, effectués en 2018, intéresseront les personnes qui souhaitent passer par les ruptures conventionnelles : En 2018, le calcul de l’indemnité légale de licenciement a subi un petit changement. En quoi cela nous avance-t-il, me direz-vous ? Et bien, sachez que votre indemnité de rupture conventionnelle est réglementée est doit être au moins égale à une indemnité légale de licenciement, ces deux paramètres sont donc liés, et vous êtes indirectement concernés.

Ainsi, l’indemnité légale de licenciement se calcule aujourd’hui de la sorte :

  • Un quart de mois de salaire par année d’ancienneté pour les anciens de moins de 10 ans.
  • Un tiers de moins de salaire par année d’ancienneté pour les anciens de 10 ans et plus.
Separator image